Projet au Togo

Ce programme opère sous la Direction de l’Action Santé du Ministère de la Santé et L’Hygiène Publique. Jusqu’à la fin de l’année 2018 ce projet a été dirigé par le Dr Marcel Awoussi, un ophtalmologue togolais, avec qui Planet Vision entretient de bonnes relations professionnelles. Entretemps celui-ci a été promu au poste de Secrétaire Général du Ministre de la Santé. Son successeur comme coordinateur du PNLC est le Dr Yawo Prempe, également ophtalmologue.

Equipe du projet du PNLC

Le PNLC a débuté ces opérations en mai 2017 avec une équipe compétente formée de deux opticiens, trois techniciens ophtalmologiques supérieurs (TSO), un chauffeur et du personnel de soutien. Cette équipe a réalisé en 2017 cinq campagnes dans des écoles de Lomé et des environs et a gagné de l’expérience en dépistant des enfants malvoyants et en procédant à des corrections de vices de réfraction.

Le projet caravane optique a très bien démarré et a évolué de manière prometteuse. Les TSO et opticiens de l’équipe gèrent le projet et ses finances de manière professionnelle et transparente. Au cours des missions 2017 ils ont examiné quelques 4’000 élèves, corrigé 200 vices de réfraction et dépisté 55 élèves avec des maladies oculaires.

En 2018 le projet a élargi son rayon d’action. Il a réalisé au total 10 missions dans toutes les cinq régions du pays. Il a amélioré sa méthode et sa routine de travail. L’équipe a examiné environ 20’000 élèves, corrigé 450 vices de réfraction et dépisté 135 élèves avec des maladies oculaires.

Caravane part en mission

Entre les missions sur le terrain la caravane est stationnée sous un abri érigé à son usage dans l’enclos du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Lomé. Un local dédié à la confection et à la vente de lunettes a été construit par le PNLC. Celui-ci jouxte l’abri de la caravane optique. L’équipe caravane y produit des lunettes à bas prix permettant ainsi à des personnes de condition modeste de s’équiper. Le produit de la vente contribue au financement des campagnes de la caravane optique.

En 2017 et 2018 Planet Vision a pris en charge :

  • les dépenses d’exploitation et d’entretien de la caravane
  • l’entretien et les frais d’exploitation du véhicule qui tracte la caravane
  • les frais liés à la construction de l’abri
  • les coûts variables des campagnes (déplacement du personnel, carburant, communication,…)

L’engagement du personnel ainsi que le versement des salaires et des charges afférentes est de la responsabilité du ministère.